Le gingembre et ses mille vertus

Le gingembre est une plante originaire d’Asie. Il a un goût acre et sucré et est largement consommé dans les pays asiatiques notamment en Inde. Ce rhizome est aussi présent dans certains plats européens et africains. Malgré son usage quotidien, les nombreuses vertus de cette épice restent méconnues du grand public.

Le gingembre peut être utilisé sous différentes formes, comme en capsules, en poudre, en tisanes, frais ou en sirop. Moi j’adore beaucoup plus le siroter.

Si on le connaît surtout comme stimulant sexuel et on l’attribue cette potentialité, le gingembre est aussi utilisé traditionnellement dans la médecine pour soulager les maux d’estomac, les nausées, le rhume, les maux de tête et les rhumatismes inflammatoires. Découvrez les secrets de cette épice aussi délicieuse que guérisseuse.

  1.  Le gingembre : véritable recette pour éviter les nausées et les vomissements.

    Plusieurs études ont été faites afin d’évaluer la capacité du gingembre à prévenir ou à arrêter les nausées et les vomissements. En effet, l’OMS a reconnu en 1999 l’utilité du rhizome du gingembre pour lutter contre les nausées et les vomissements de la grossesse. Les gingérols et les shogaols contenus dans le gingembre joueraient un rôle dans l’effet antiémétique, en agissant entre autres sur la réduction des mouvements de l’estomac. Ces études révèlent donc que la consommation de 0,5 g à 1,5 g de gingembre en poudre (sous forme de capsules) pourrait être efficace pour traiter les nausées et les vomissements durant la grossesse. Les femmes en état de grossesse doivent alors insérer cette recette non miracle mais important dans leurs plats quotidiens pour soulager ces maux qui leur viennent fréquemment.

  2. Le gingembre : un puissant anti-inflammatoire à votre portée

    Une quarantaine de composés antioxydants ont été découverts dans le gingembre. Certains d’entre eux seraient résistants à la chaleur et pourraient même être libérés durant la cuisson, ce qui pourrait expliquer l’augmentation de l’activité antioxydante du gingembre cuit. De même, les études ont montré que certains constituants du gingembre tels les  gingérols, les shogaols et les paradols exercent un effet bénéfique sur l’organisme notamment en diminuant les douleurs inflammatoires chez un sujet.

  3. Le gingembre : un stimulateur efficace pour la sécrétion de bile et de différents enzymes digestifs

    Les biologistes nous ont déjà montré l’importance de notre foi et le rôle bien précis que joue la bile dans la digestion. Il est donc important de créer toutes les conditions nécessaires pour permettre le bon fonctionnement du foi. Pour cela le gingembre a son tour a joué notamment en stimulant la sécrétion de bile permettant ainsi une digestion plus rapide.

Le gingembre est en conclusion une véritable épice qui doit être présent dans tous les plats compte tenu de ses mille vertus. Il est non seulement un véritable booster sexuel, mais également un rhizome dont les propriétés culinaires ne sont pas à négliger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *