Home>>Sexualité>>Comment perdre du poids avec une alimentation saine
Sexualité

Comment perdre du poids avec une alimentation saine

Connaissez-vous le docteur Max Bircher-Benner (1867-1939) ? Votre réponse sera surement non, et pourtant il a marqué son époque pour ses fameuses cures d’amaigrissement. Ce docteur Bircher-Benner n’a pas été l’apôtre du régime basses-calories. Pour lui, le retour à un poids normal n’était pas fondé sur la privation, mais avant tout, sur une remise en ordre par un retour naturel.

Docteur Max Bircher-Benner

Né avant terme, il eut toujours le désir ardent de devenir fort et résistant. Après des études à Zurich et à Berlin, il expérimenta et étudia les propriétés des crudités végétales dont il avait constaté, par hasard, les bienfaits sur certains malades.

La clinique qu’il a fondée à Zurich est surtout célèbre pour les cures d’amaigrissement. En fait, lui et ses successeurs visent avant tout la recherche de la santé considérée comme une plénitude vitale. Le docteur Bircher-Benner a confirmé que les aliments crus sont bien plus actifs lorsqu’ils sont absorbés au début du repas : on commencera par les fruits et par la salade, on ne mangera qu’ensuite les aliments cuits.

Exemple de menus Bircher-Benner

Printemps

Fruits, noix, pain complet
Canapés beurrés aux herbes
Radis, soupe aux lentilles
Fruits, noix, pain complet
Légumes crus
Mets cuits (pois et croûtons)
Salade de pommes de terre
Tarte à la rhubarbe

Eté

Fruits, noix, pain complet
Salade de courgettes et tomates mélangées
Nouilles à la farine complète avec fromage ou levure
Salade pommée
Fruits, noix, pain complet
Légumes crus : courgettes fraîches, poivrons, chou-fleur
Rizotto au riz complet

Automne

Fruits, noix, pain complet
Légumes crus (tomates céleri)
Salade pommée
Souffle au fromage
Fruits, noix, pain complet
Légumes crus (chou-fleur, cresson)
Pommes persillées

Hiver

Fruits, noix, pain complet
Légumes crus (radis noir, salade)
Riz complet aux épinards
Fruits, noix, pain complet
Légumes crus (salsifis, salade pommée)
Canapés au fromage blanc
Soupe au gruau d’avoine.

Et voici la recette du muesli

Le bircher-muesli

A préparer juste avant de servir, pour apparaître sur la table très blanc. Pour une personne, mélanger une cuillerée à soupe (pas plus) de flocons d’avoine trempés dans l’eau pendant plusieurs heures avec une cuillérée à soupe de lait condensé sucré et le jus d’un demi-citron. Ajouter à cette petite bouillie deux ou trois petites pommes râpées grossièrement. Les pommes seront complètes, avec peau et pépins.

On parsème ce mélange d’une cuillerée à soupe d’amandes râpées ou de noix. C’est le jus de citron qui apporte la vitamine C en même temps que sa saveur fraîche. On peut remplacer le lait condensé par du miel, de la crème ou du yaourt. Tous les fruits peuvent être utilisés, à conditions qu’ils ne soient pas aqueux.

L’amaigrissement n’est pas affaiblissant et triste, mais suivi d’un sentiment de bien-être.

Il rajeunit et tonifie. Dans son livre l’énergie nutritive, M.Bircher-Benner explique que « la calorie est égale à un bruit désordonné du monde moléculaire; la feuille verte, la pomme, le raisin, la fraise, la cerise, chacune de ces créations est en revanche, semblable à un poème symphonique dont un génie a harmonieusement ordonné les sens et la pensée ».
En fait il voulait dire qu’une alimentation naturelle et simple se soucie peu des calories. Mais alors,

Pourquoi avoir déterminé en calories la valeur énergétique des aliments ?

Il est important je pense d’avoir un minimum de connaissance pour pouvoir maigrir efficacement et durablement.

Un peu de théorie sur les calories

Pour vivre et conserver sa température spécifique, le corps humain a besoin d’énergie, donc de calories (unités de quantité de chaleur) qu’il puise dans les aliments brulés par lui. Cette dépense d’énergie existe même au repos, car la régulation des échanges entre le sang et les tissus, le fonctionnement des organes et des cellules, la respiration, tous ces phénomènes consomment de l’énergie.

C’est la dépense nécessaire au maintien de la vie, ou métabolisme basal. Elle est proportionnelle au poids. Le moindre travail musculaire, la résistance au froid augmentent immédiatement cette dépense, et cette augmentation a pu être calculée pour chaque effort.

La pratique des calories

Le corps n’est pas un simple calorifère et il ne suffit pas d’y enfourner n’importe quoi. Ainsi, théoriquement, 300 g d’huile de foie de morue suffisent pour assurer notre besoin en calories pour vingt-quatre heure.

En fait, chacun réagit à sa manière à l’ingestion d’une quantité donné de calories. Nous constatons tous que certains mangent beaucoup sans grossir. Ce qui compte, c’est la possibilité d’assimilation effective de chacun.

Notre organisme est doté de régulateurs intérieurs qui doivent (ou devraient) remplir leur rôle. Une existence saine et une alimentation qui peut-être réduite, parce que naturelle et équilibrée, favorisent une renaissance des centres nerveux et hormonaux régulateurs. C’est la raison pour laquelle les résultats sont tellement durables.

La notion de calorie

La notion de calorie ne doit pas être utilisée isolément, comme on le fait trop souvent. Le problème des calories n’est pas négligeable, en particulier lorsqu’on désire maigrir, mais il est secondaire. Il ne prend de valeur que si l’on respecte la proportion équilibrée des différents éléments nutritifs et si l’on renonce à la nourriture toxique.

Pour conclure avec les calories

D’après le docteur Max Bircher-Benner, il suffirait de retourner à une alimentation saine c’est à dire une alimentation naturelle et simple pour espérer un retour naturelle de son poids.

Je vous laisse méditer un peu sur cette dernière citation du docteur.

Le docteur Bircher-Benner précisait a propos de la calorie : « Le besoin en calorie diminue si l’alimentation est plus riche en substances vitales, car beaucoup d’entre elles servent d’aliments d’épargne, ou permettent une meilleure utilisation des autres aliments, et une diminution de volume du métabolisme. De même, le besoin en calories est d’autant moindre que l’alimentation est plus naturelle, car alors tous les facteurs s’équilibrent harmonieusement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *